Neovia - Ferme du Futur

Créons ensemble la Ferme du futur selon Neovia

Neovia a la volonté de se positionner parmi les entreprises les plus novatrices dans le domaine de la nutrition et de la santé animale. Pour ce faire, la société investit depuis des années dans l’innovation (inauguration d’un laboratoire d’analyses de pointe en 2013, inauguration de We’nov, son centre mondial de l’innovation en 2016, investissement dans l’analyse des données et les objets connectés). Cet investissement constant dans l’innovation doit aujourd’hui se doubler d’une capacité d’expérimentation plus technologique fondée sur des outils (big data, digital) et des approches (modélisation des essais, analyses comportementales de l’animal, …) nouvelles. Il doit également être pleinement connecté aux nouveaux enjeux sociétaux afin de positionner clairement les éleveurs (fermes connectées, domotique) et consommateurs (enfants, adultes) au cœur de notre démarche. Pour atteindre ces objectifs,  Neovia se lance un nouveau défi : celui de construire une Ferme du futur.

Le projet

Le projet de Ferme du futur constituera le centre névralgique d’un réseau français  et international (Brésil dans un premier temps puis Asie) de fermes du futur connectées. Ce réseau sera constitué de fermes détenues en propre (stations expérimentales de Neovia dans le monde) ainsi que de fermes privées ou publiques partenaires. Il fonctionnera en interaction étroite avec l’ensemble de ses parties prenantes : universités, instituts de recherches, clients, fournisseurs.

Le centre d’étude brésilien, dédié aux animaux de compagnie, mais également actif dans les domaines de l’aquaculture et des ruminants, sera, en 2020, le premier pôle international connecté au réseau mondial de fermes du futur.

3 objectifs majeurs

A travers le projet de Ferme du futur, Neovia nourrit une ambition forte : bâtir l’élevage durable de demain. Pour ce faire, Neovia a assigné 3 objectifs majeurs et complémentaires à ce projet :

  • Projeter la R&D en nutrition animale dans le futur : structurer, agréger et analyser de nouvelles données en créant une capacité d’expérimentation plus technologique, fondée sur des outils (big data, digital…) et des approches nouvelles (modélisation, analyses comportementales…)
  • Créer un espace de dialogue entre société civile, consommateurs et éleveurs : favoriser les échanges et intégrer les enjeux de société dans les pratiques. Anticiper les évolutions de l’élevage et contribuer à proposer des modèles économiques et technologiques plus pertinents et différenciants combinant respect du travail de l’éleveur, prise en compte des attentes des consommateurs, bien-être animal et environnemental.
  • Se positionner comme le « démonstrateur technologique » de l’élevage connecté de demain : tester l’intérêt de solutions de « Smart Farming » dans des contextes R&D et évaluer les conditions de leur déploiement dans des conditions d’élevage.

Les axes prioritaires de la Ferme du futur

  • Elevage de précision et élevage durable. Les objets connectés (capteurs, colliers connectés, puces…permettent de recueillir un grand nombre de données sur les animaux d’élevage et leur environnement (bâtiments, …). Un des objectifs de la Ferme du futur sera de collecter et de valoriser ces données de manière à comprendre, en temps réel, les besoins de chaque animal et d’utiliser la juste quantité d’aliments pour les nourrir et améliorer leurs performances zootechniques. L’alimentation de précision permet de réduire l’impact de l’élevage sur l’environnement et d’assurer un développement adapté de l’animal. Elle se combine à une réflexion sur les enjeux d’hygiène et de diététique.
  • Plaisir de l’éleveur et cadre de travail repensé. La revalorisation du métier d’éleveur est un des axes prioritaires de la Ferme du futur. Cette revalorisation doit se traduire par un équilibre économique retrouvé et un meilleur équilibre de vie au quotidien. Elle induit également un cadre de travail repensé (architecture des bâtiments repensée, domotique et connectivité, ergonomie).
  • Analyse comportementale & pilotage prédictif. L’observation comportementale des animaux (notamment grâce aux outils de connectivité) combinée à l’analyse statistique et à un traitement innovant des données permettent d’identifier des tendances récurrentes et d’anticiper la survenance de risques majeurs. Neovia souhaite développer des outils de « pilotage prédictif » qui permettront aux éleveurs de mieux anticiper une série de risques (sanitaires, météorologiques, …) et de minimiser ainsi leurs impacts, pour une conduite d’élevage plus efficace et sereine.
  • Co-innovation. Le réseau de fermes du futur vise résolument à favoriser les interactions et à permettre à ses différents contributeurs de co-élaborer en permanence des solutions technologiques et scientifiques afin de bâtir les élevages de demain et de faire évoluer nos pratiques.
  • Formation continue des « e-leveurs ». Les nouvelles technologies ont profondément bouleversé nos manières de travailler et vont continuer à impacter l’évolution de nos métiers. Pour cette raison, Neovia souhaite accompagner et favoriser la formation des éleveurs afin de leur permettre de mieux intégrer les nouveaux usages et nouvelles pratiques dans leur développement. Neovia veut favoriser l’émergence d’un nouveau type d’éleveur : « l’e-éleveur ». Neovia souhaite également l’accompagner dans sa formation, à court et moyen terme (MOOC dédiés, instituts…).
  • Interaction avec les consommateurs. Les éleveurs et consommateurs doivent nouer un dialogue régulier afin que les éleveurs comprennent mieux les attentes des consommateurs et que ces derniers disposent d’une vision équilibrée des enjeux et problématiques des éleveurs. La Ferme du futur jouera ce rôle de carrefour, de lieu de dialogue et de « vitrine technologique » pour favoriser les échanges et intégrer les enjeux de société dans les pratiques (échange avec des sociologues, accueil de jeunes publics,…).